" /> José Bové - Des éleveurs sous tension

Des éleveurs sous tension

Thématiques > Agriculture > Des éleveurs sous tension
19 juin 2019

Le bétail peut être exposé à des ondes électro magnétiques directement (antennes relais, etc..) ou par le biais de courants vagabonds.

Il s’agit de courants électriques, souvent faibles, qui circulent de façon non maitrisée dans une habitation ou dans une étable et sont détectables sur des objets métalliques fixés au mur, fixés au sol ou simplement déposés sur le sol.

Ces courants, lorsqu’ils atteignent une tension (voltage) suffisante peuvent traverser le corps d’un homme, d’une vache, d’un porc, ou de tout autre être vivant et affecter son état de santé et/ou son comportement, conduisant notamment à des baisses de production voire à des pertes de bétail.

Les bâtiments d’élevages sont potentiellement les lieux où les effets des courants parasites sont les plus perceptibles. On y trouve en effet à la fois de nombreux équipements électriques (clôtures, éclairage, machine à traire, racleurs, nourrisseur…), des structures/objets métalliques (abreuvoirs, charpentes, barrières, cages…) en contact direct avec les animaux.

Les animaux d’élevage sont naturellement sensibles aux phénomènes électriques, car ils peuvent toucher des éléments métalliques avec leur museau (humide) et leurs pattes sont également au contact d’un sol souvent humide.

Une étude de l’Association Animaux Sous tension, à lire ici