" /> José Bové - Le Monde n’est pas une marchandise

Le Monde n’est pas une marchandise

Ouvrages > Le Monde n’est pas une marchandise
8 avril 2014

Et si le monde paysan, réputé archaïque et conservateur, commençait à incarner la vraie modernité ? Telle est bien la question qu’a posée l’extraordinaire écho rencontré depuis l’été 1999 par l’action symbolique du démontage du McDonald’s de Millau : cette initiative de la Confédération paysanne visait à dénoncer la malbouffe produite par l’agriculture industrielle et la mondialisation incontrôlée.



Mais elle était aussi porteuse d’une alternative : celle d’une agriculture paysanne proche des préoccupations des Lire la suite consommateurs. C’est cet espoir qu’incarne aux yeux des médias José Bové, éleveur de brebis sur le Larzac, incarcéré à la suite de l’action de Millau, et libéré à l’issue d’une étonnante campagne de mobilisation à l’échelle internationale. Pour autant, il est loin d’être le seul dans son combat. Avec François Dufour, porte-parole de la Confédération paysanne, il s’en explique dans ce livre-événement. Revenant sur l’été 1999, ils racontent, de façon très vivante, comment ces actions s’inscrivent dans le mouvement engagé depuis plus de vingt ans par un nombre croissant d’agriculteurs : ceux qui ont rompu avec le productivisme à outrance prôné par l’Union européenne, qui refusent la désertification des campagnes et la surproduction de viandes, de fruits et de légumes sans goût ou immangeables. Surtout, ils explorent les voies de l’avenir : produire mieux et autrement ; créer de nouveaux emplois paysans ; préserver l’environnement et les ressources naturelles. Et les moyens d’y parvenir : par l’alliance paysans-consommateurs-écologistes, déjà mobilisés contre les organismes génétiquement modifiés ; et par la prise de conscience internationale, dont les ONG du monde entier - au premier rang desquelles la Confédération paysanne - ont donné un coup d’envoi spectaculaire à Seattle, lors du sommet de l’Organisation mondiale du commerce.