" /> José Bové - Agriculture et changement climatique : une reconquête protéique pour assoir la souveraineté alimentaire de l’Europe

Agriculture et changement climatique : une reconquête protéique pour assoir la souveraineté alimentaire de l’Europe

Thématiques > Agriculture > Agriculture et changement climatique : une reconquête protéique pour assoir la souveraineté alimentaire de l’Europe
1er décembre 2015

2015, année des extrêmes ! Crise sociale avec la montée de l’islamisme radical se traduisant par des attentats successifs, crise financière dans certains pays d’Europe, crise environnementale avec des températures les plus chaudes jamais enregistrées depuis 1880 et pour finir crise agricole.
Crise agricole qui se traduit, en France, par la diminution des prix concernant les filières d’élevage. Crise qui n’a fait que confirmer la fragilité des systèmes de production, basés sur un modèle intensif, ayant recourt à un mode d’alimentation dépendant majoritairement des importations de Matières Riches en Protéines (MRP) et notamment du soja.
En effet, l’UE est la seconde zone du monde utilisatrice de MRP en alimentation animale et seulement 30% de ses besoins sont couverts par sa production intérieure.
Elle est donc largement dépendante des importations notamment de tourteau et de graines de soja. L’interdiction de l’utilisation des farines de viande en 2001 et la diminution de la production de protéagineux n’ont fait qu’amplifier cette dépendance.

Cette synthèse, qui n’a pas vocation à être exhaustive, tente de résumer les causes de la dépendance en protéines de l’Union européenne (UE), les conséquences du modèle soja et d’appréhender les alternatives possibles pour la limiter.