" /> José Bové - Attention clonage : un boycott des viandes importées s’impose !

Attention clonage : un boycott des viandes importées s’impose !

Thématiques > Agriculture > Clonage > Attention clonage : un boycott des viandes importées s’impose !
24 février 2015

En 2008 et 2012, le Parlement européen a rejeté une proposition de la Commission européenne visant à autoriser la commercialisation de la viande issue du clonage d’animaux.



Bien que le message soit clair, la Commission européenne repart à l’assaut ! Avec la même obstination que pour les OGM, elle s’arc-boute. Les gens aux manettes considèrent visiblement qu’une nouvelle fois les consommateurs européens (et les paysans) n’ont rien compris, et que si la Ferme Europe veut rester compétitive sur le marché mondial, elle n’a pas d’autres solutions que de se plier aux désideratas de la technologie. La Commission européenne revient donc devant le Parlement européen avec une troisième proposition ; en l’espace de 7 ans, vous conviendrez que cela fait beaucoup.

Cet après-midi au Parlement européen, la Commission de l’agriculture et la Commission santé consommation écoutaient des spécialistes expliquant que .... ni les consommateurs ni les paysans ne veulent trouver de la viande issue de technique de clonage dans leur assiette. L’un d’eux, M. Donald Broom, professeur émérite de science du bien-être animal à l’université de Cambridge énumère la longue liste des problèmes de santé qui se posent tant aux mères porteuses (surrogate mothers en anglais : vaches, brebis, truies, chèvres.....), qu’à leur descendance.
La quasi-totalité des députées et des députés qui se sont exprimés ne voient pas la nécessité d’autoriser la vente de viande dont personne ne voudra ; produite avec des techniques dont on a pas besoin. La Commission européenne va pourtant tout mettre en œuvre pour faire avancer son projet.

Un problème, et il n’est pas mince, c’est que le ministre américain de l’agriculture, Tom Vilsack, reconnaît qu’il est incapable de dire combien d’animaux issus des techniques de clonage se trouvent dans les usines à viande de Tyson, ou de Smithfield, les multinationales de la viande. En d’autres termes, si l’Union européenne interdit la commercialisation de viande issue des techniques du clonage elle devra logiquement interdire les importations en provenance, entre autres, des Etats-Unis. Pas besoin d’être diplomate au Quai d’Orsay pour anticiper les répercussions d’une telle mesure sur les négociations du traité de libre échange USA / UE, le TAFTA qui se tiennent actuellement.

Un boycott des viandes importées est donc la seule mesure qu’il nous reste pour ne pas manger des steacks provenant d’animaux issue des technologie du clonage !