" /> José Bové - La viande agglomérée dans le collimateur des députés européens

La viande agglomérée dans le collimateur des députés européens

Thématiques > Agriculture > La viande agglomérée dans le collimateur des députés européens
3 mai 2010

Les lobbys de l’agro-industrie parlent un langage qui plait à la Commission européenne. Leurs propositions visant à généraliser ce que les anglo-saxons appellent la Junk Food, et les francophones la malbouffe, sont généralement reprises par les différents commissaires qui s’en font les ardents défenseurs.



Cette fois-ci, l’industrie de la viande demande à pouvoir utiliser une solution enzymatique à base de thrombine d’origine bovine et/ou porcine permettant d’agglomérer des morceaux de viande et d’obtenir ainsi, miracle de la technologie, une seule pièce, plus présentable, mieux valorisable et donc bien entendu plus chère. Cette proposition a été rejetée par les membres de la Commission de l’environnement du Parlement européen par 31 voix contre 21. Le parlement européen doit se prononcer lors de la prochaine séance plénière qui se déroulera à Strasbourg du 17 au 20 mai. Si une majorité de députés (plus de 369) accorde son soutien aux députés chargés de l’environnement, cette proposition des multinationales sera purement et simplement repoussée…. jusqu’à la prochaine offensive. Selon José Bové, Vice Président de la Commission de l’Agriculture et du Développement Rural » Cette proposition de Barroso est tout simplement inacceptable. Elle montre, comme sur la question des OGM, que sur les questions de l’alimentation la Commission est devenue une perpétuelle caisse de résonnance des lobbies industriels. Les députés, qui suivent les questions de l’environnement, ont naturellement rejeté cette dérive. Tout doit être mis en œuvre pour que ce vote soit confirmé à Strasbourg au mois de mai. »