" /> José Bové - Grand Contournement Ouest de Strasbourg : pour un arrêt du projet

Grand Contournement Ouest de Strasbourg : pour un arrêt du projet

Thématiques > Projets inutiles > Grand Contournement Ouest de Strasbourg : pour un arrêt du projet
23 novembre 2018

La mobilisation des habitants de l’agglomération du grand Strasbourg est admirable. Elle montre, une nouvelle fois, que la détermination ET LA NON VIOLENCE permettent de faire plier l’Etat et les administrations les plus arrogantes.

En manifestant, semaine après semaine pendant des mois, des années, en plantant des arbres, en se couchant devant des bulldozers, en se faisant gazer à bout portant sans répliquer, en faisant la fête, en se respectant, en expliquant, en pariant sur l’intelligence et la solidarité, en faisant la grève de la faim pendant 30 jours, en attaquant devant les tribunaux, les décisions illégales, les anti-GCO montrent que l’état et les grandes sociétés ne sont pas tous puissants.

La décision du Tribunal administratif de suspendre les travaux du GCO, ce projet autoroutier des années 70, me réjouît. Elle renvoie aux fondements même des textes européens qui n’autorisent la destruction des espèces protégées qu’à la condition que le projet soit indispensable, ce qui n’est bien entendu pas le cas.

Cette lutte, comme celle contre l’aéroport de Notre-Dame Des Landes, montre que les recettes du passé ne fonctionnent plus. Plus personne ne peut croire qu’une nouvelle autoroute permettra de lutter contre le rechauffement climatique et réduira la pollution atmosphérique.

Le gouvernement doit immédiatement stopper ce projet. Il doit mettre en place une commission de médiation chargée d’étudier toutes les solutions alternatives, adaptées à notre époque et aux défis auxquels nous devons faire face.