" /> José Bové - Valse de bonnes nouvelles pour les langues minoritaires

Valse de bonnes nouvelles pour les langues minoritaires

Thématiques > Démocratie et solidarité > Valse de bonnes nouvelles pour les langues minoritaires
5 juin 2015

Valse de bonnes nouvelles pour les langues minoritaires.

Nous avons reçu deux bonnes nouvelles cette semaine pour nos langues minoritaires.
La première est l’annonce de la création de l’Office Public de la Langue Occitane. Il aura fallut de nombreuses mobilisations dont la grève de la faim entamée par David Grosclaude, conseiller régional d’Aquitaine, pour obtenir cette avancée.

Seconde bonne nouvelle et pas des moindres, François Hollande vient d’enclencher le processus de modification de la constitution pour reconnaître les langues minoritaires. La France va ratifier la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires. Enfin ! Rappelons que chaque nouvel entrant dans l’UE doit signer cette charte. Le pays des droits de l’homme avait pourtant réussi à s’en exempter jusqu’à présent. L’inscription dans la constitution de nos langues ferra la reconnaissance de ce riche patrimoine culturel et la fin de l’hégémonie du français. Désormais nous ferrons notre la devise de l’Europe, « unis dans la diversité ».
Une victoire obtenue de hautes luttes par tous les militants des mouvements pour les langues.
A maintes reprises, j’ai participé à Herri Urrats (Euskal Herria) aux côtés de Seaska et des Ikastola (écoles en langues basque), aux manifestations Anem Oc’ à Carcassonne puis à Toulouse (Occitania). Je serai de nouveau présent à Montpellier le 24 octobre pour redire cet engagement.