" /> José Bové - LGV dans le Sud-Ouest, victoire d’étape vers l’abandon nécessaire du projet

LGV dans le Sud-Ouest, victoire d’étape vers l’abandon nécessaire du projet

Thématiques > Projets inutiles > LGV dans le Sud-Ouest, victoire d’étape vers l’abandon nécessaire du projet
8 avril 2015
Repères : les arguments des écologistes contre la LGV

Les projets de Lignes à Grande Vitesse Bordeaux-Toulouse et Toulouse-Dax (vers l’Espagne en passant par le Pays-Basque) se sont vus sanctionnés la semaine dernière par un avis défavorable de la commission chargée de l’enquête publique.

Le rapport de cette commission à l’encontre du projet est édifiant : la rentabilité socio-économique de la LGV n’est pas assurée ; les impacts environnementaux, notamment en terme de consommation des terres agricoles, sont trop importants ; les alternatives au projet n’ont pas suffisamment été évaluées ; le financement public est incertain ; le projet privilégie les grandes villes et une métropolisation au détriment des villes moyennes. La coupe est pleine !

Les arguments des associations environnementales, comme le CADE au Pays Basque, et l’engagement des élus écologistes ont fini par faire mouche. Depuis la signature de la Charte d’Hendaye en 2010, ils n’ont pas ménagé leur peine pour dénoncer l’aberration de ces grands projets inutiles.

Cette enquête publique gagnée est une victoire d’étape pour les opposants, mais ne garantie pas l’abandon du projet. Réseau Ferré de France (RFF) a encore voix au chapitre pour contrer les arguments de la commission d’enquête avant que le Ministre des Transport ne prenne sa décision dans les prochains 18 mois.

Après une enquête publique défavorable, un rapport de la Cour des Comptes publié à l’automne dernier qui alerte sur la pertinence et la rentabilité de ces nouvelles lignes, combien faudra-t-il de camouflet au projet pour qu’il soit enfin enterré ?
Il est temps pour l’Etat d’abandonner ces projets LGV inutiles et d’utiliser l’argent public à meilleur escient en rénovant les lignes existantes, comme la liaison Montpellier-Toulouse, ou la ligne POLT (Paris-Orléans-Limoge-Toulouse).