" /> José Bové - Brest : le maïs empoisonné à la phosphine est une bombe à retardement

Brest : le maïs empoisonné à la phosphine est une bombe à retardement

Thématiques > Commerce international > Brest : le maïs empoisonné à la phosphine est une bombe à retardement
26 janvier 2017

La phosphine, fabriquée depuis les années 1930 par l’entreprise Degesch est un poison létal utilisé pour tuer la vermine. Degesch est l’acronyme de Deutsche Gesellschaft für Schädlingsbekämpfung (littéralement Société allemande pour le combat contre la vermine).

Depuis mi-décembre 25 500 tonnes de maïs sont entreposées quelque part dans le port de Brest. Les associations et les syndicats se sont mobilisés à juste titre car de cette cargaison s’échappe des gaz mortels de Degesch. Ce qui n’était pas connu est que la phosphine peut également provoquer des explosions.

Les armateurs utilisent la phosphine dans les cales des vraquiers pour empêcher la prolifération des larves et autres vers qui mangent les grains de maïs quand le bateau est en mer. Les émanations sont si dangereuses qu’une organisation maritime internationale des fumigateurs, IMFO, a été créée et que des assurances spécifiques sont proposées aux armateurs au cas où il y aurait un mort parmi les marins.

Les possibilités d’explosion des cargaisons traitées à la phosphine sont réelles. Le 29 octobre 2010, Cargill a chargé une cargaison de maïs dans à Westwego en Louisiane destiné à la Syrie. Les soutes avaient été fumigées par la société Degesch America avec de la phosphine. Quelques heures plus tard, des explosions dans les cales obligeaient le capitaine à s’arrêter d’urgence. La Société Cargill avait par la suite déposé une plainte aux Etats-Unis.

Face à ce double danger d’empoisonnement et d’explosion, les autorités françaises doivent obtenir d’urgence la collaboration de la société roumaine qui a fumigé cette cargaison de maïs. La société Degesch doit rendre des comptes sur la dangerosité de la phosphine qu’elle produit. Cette société basée à Francfort doit communiquer la liste de tous les accidents mortels que la phosphine a provoqué dans le passé.

Nous ne pouvons pas accepter que les importations de maïs américain ou de soja brésilien continuent à mettre en danger la santé des marins, des dockers, des ouvriers agricoles et au final des consommateurs alors que nous avons maintenant une parfaite connaissance des dangers liés à la manipulation de la phosphine. Madame Marisol Touraine, Ministre de la Santé, doit prendre des mesures rapides pour que cette cargaison soit détruite et que les importations traitées à la phosphine soient définitivement interdites.