" /> José Bové - Les militants anti-OGM rappellent les ministres français à leurs engagements

Les militants anti-OGM rappellent les ministres français à leurs engagements

Thématiques > Agriculture > OGM > Les militants anti-OGM rappellent les ministres français à leurs engagements
17 janvier 2014

Une centaine de militants anti-OGM ont investi cet après-midi le site du géant semencier Monsanto à Trèbes (Aude). Ils y ont effectué une inspection citoyenne et y attendent des annonces du Ministre de l’Agriculture Stéphane le Foll et du Ministre de l’Environnement Philippe Martin en faveur d’un moratoire sur les cultures OGM de 2 variétés de maïs.



La mesure d’urgence et l’arrêté qui interdisaientt la culture du maïs MON810 de la firme Monsanto résistant à un herbicide a en effet été annulée par le Conseil d’Etat en août dernier.
La seconde variété, le mais TC1507 de la firme Pioneer lui aussi tolérant un herbicide n’a pas encore obtenu d’autorisation de mise en culture au niveau européen et la France tarde à s’exprimer sur le sujet.

José Bové, eurodéputé du Sud-Ouest salue l’action des Faucheurs Volontaires d’OGM et des militants installés à Trèbes :

« Ces militants rappellent les ministres à leurs engagements de barrer la route à la culture d’OGM en France et en Europe et je les soutiens.

Le Parlement Européen a voté hier dans ce sens, en rejetant la proposition de la Commission européenne d’autoriser la culture d’un nouveau maïs OGM. La proposition votée appelle au retrait de cette nouvelle demande et à n’autoriser aucun OGM tant que les procédures d’autorisation n’auront pas été améliorées.

Le gouvernement français doit reprendre une clause de sauvegarde contre le maïs MON810 dans les meilleurs délais au regard du calendrier de semis des maïs et re-exprimer son opposition la plus ferme à toute nouvelle culture d’OGM en Europe.

Nous devons conserver des territoires sans OGM. »