" /> José Bové - Procès de Poitiers : vers la relaxe pour les Faucheurs Volontaires ?

Procès de Poitiers : vers la relaxe pour les Faucheurs Volontaires ?

Thématiques > Agriculture > OGM > Procès de Poitiers : vers la relaxe pour les Faucheurs Volontaires ?
1er juin 2011

Plus de 12 heures de débat, c’est le temps qu’il a fallut au tribunal de Poitiers pour entendre les faucheurs volontaires d’OGM s’expliquer sur l’action menée le 15 août 2008 à Civaux puis à Valdivienne. L’autorisation de cet essai avait été annulée en octobre 2010 par le Conseil d’Etat.



Une séance passionnante, parsemée d’incidents de procédure : Les Faucheurs Volontaires d’OGM à Poitiers

En plus des 8 prévenus, le tribunal a accepté d’entendre 24 « comparants volontaires » présents, c’est-à-dire 24 faucheurs reconnaissant avoir participé à l’action et demandant à comparaître auprès des prévenus et à assumer leurs actes devant la justice. Par cette stratégie, depuis 2004, les faucheurs volontaires avaient cherché à faire reconnaître le caractère collectif de leur action, mais les tribunaux ont très fréquemment débouté leur demande.

Autre question soulevée par la défense, le Parquet a fait une erreur sur la qualification des faits, poursuivant les faucheurs pour le fauchage d’une culture commerciale alors qu’il s’agissait d’un essai.

Les auditions des témoins Christian Vélot, Frédéric Jaquemard et Ségolène Royal ont permis de montrer la légitimité et l’importance de l’action de faucheurs volontaires. Cette vidéo, réalisée par les services de la Région Poitou-Charentes, revient en détail sur le témoignage de Ségolène Royal, présidente de la Région Poitou-Charentes

Ségolène Royal témoigne au procès des « faucheurs… par Region-Poitou-Charentes

Le Procureur a requis sévèrement. Il a appelé le tribunal à refuser les comparants volontaires et il a requis contre José Bové 200 jours amendes à 50 euros, 100 jours amendes à 50 € pour François Dufour, ainsi que des amendes en fonction des revenus pour les 6 autres. Les parties civiles demandent de très lourds dommages et intérêts de près de 200 000€.

Les avocats des Faucheurs Volontaires, Maitre Marie-Christine Etelin et Maitre Nicolas Gallon ont eu plaidé l’état de nécessité et demandé la relaxe.