" /> José Bové - Manifeste pour la campagne de soutien à la libération de Raül Romeva

Manifeste pour la campagne de soutien à la libération de Raül Romeva

Thématiques > Démocratie et solidarité > Manifeste pour la campagne de soutien à la libération de Raül Romeva
29 mai 2018

Raül Romeva est attaché à la solidarité internationale et aux idéaux de paix, de démocratie et de liberté. Il s’est conduit avec humilité tout au long de son carrière professionnelle, mais aussi avec persévérance et conviction.
Raül est un homme de dialogue, un homme du peuple, calme, engagé et attentionné.
Il est engagé dans la vie culturelle et associative de Caldes de Montbui et Sant Cugat, ainsi que dans d’autres municipalités.
Dans tous les pays qu’il a visités, il a toujours travaillé pour établir des liens de compréhension et le dialogue et a essayé d’apprendre et de partager sa culture et ses connaissances. Il a toujours travaillé pour améliorer le vivre-ensemble.

C’est pourquoi, après son emprisonnement, les membres de la campagne Free Romeva déclarent ce qui suit :

1 - Notre rejet total de l’emprisonnement de tous les prisonniers politiques, qui s’appuie sur des décisions juridiques qui violent les principes les plus fondamentaux d’un État démocratique.

2 - Nous exhortons et encourageons toute la société et les entités de Sant Cugat et d’ailleurs à montrer leur rejet de ces événements très graves qui violent les droits civils et fondamentaux des personnes et que, sous le couvert
de justice, cache la volonté de vengeance des institutions espagnoles.

3 - Nous demandons aux citoyens que touts les actions menées pour défendre les prisonniers politiques et les exilés soient réalisées avec le pacifisme qui a caractérisé chacun d’eux. Ils ont toujours privilégié le dialogue et nous devons essayer d’expliquer, pacifiquement, les raisons qui nous conduisent à défendre ces droits fondamentaux. Nous devons nous évertuer à ouvrir un espace de dialogue démocratique, pour rendre la société plus libre, avec plus de justice et de garanties démocratiques.

4 - Nous n’oublierons jamais l’emprisonnement injuste et abusif de Raül Romeva et des autres prisonniers ; ni la situation dans laquelle tous les exilés se trouvent. Nous ne pouvons pas normaliser une situation qui a violé
les droits de nos représentants politiques et sociaux.

Enfin, rappelons-nous quelques mots écrits par Raül Romeva ces derniers jours, répondant à une lettre :
"Nous devons commencer un dialogue honnête à l’échelle du pays sans préjugés. Ecoutons nous et respectons nous les uns les autres. [...] Je pense qu’il est également très important de renforcer les ponts - et si nécessaire, de les construire avec le républicanisme qui existe dans le reste de l’Etat - Oui, il s’agit d’une République une majuscule. Avançons au nom de la liberté, de l’égalité et de la fraternité. Mais aussi au nom de l’éthique, de la solidarité, de l’empathie universelle et (globale).