" /> José Bové - Aide alimentaire : l’UE doit maintenir son aide aux plus démunis

Aide alimentaire : l’UE doit maintenir son aide aux plus démunis

Thématiques > Agriculture > Aide alimentaire : l’UE doit maintenir son aide aux plus démunis
19 septembre 2011

Le 7 juillet 2011, le Parlement européen a voté, à une écrasante majorité (548 voix pour 52 voix contre), une résolution demandant au Conseil européen et à la Commission européenne de mettre en place une solution transitoire pour ne pas diminuer l’aide alimentaire destinée aux familles les plus durement frappées par la crise économique.



Le budget de l’aide alimentaire, qui s’élevait à 500 millions €, est ramené à 113 millions €.

Cette question cruciale pour 46 millions d’européens est inscrite àl’ordre du jour du Conseil de l’agriculture qui se tiendra ce mardià Bruxelles. En France, plus de 130 millions de repas sont ainsi servis chaque année grâce a cette enveloppe budgétaire.

Des millions de familles frappées par la crise économique comptent sur l’aide alimentaire et sur les distributions de repas pour se nourrir au quotidien. Pour elles, il s’agit d’une question de survie, d’une barrière entre la pauvreté intolérable et la misère absolue.

Dépassant les clivages politiques et les égoïsmes nationaux, le Parlement européen a tiré la sonnette d’alarme dès le mois de juillet en demandant àla Commission et au conseil de trouver rapidement une solution. J’attends des ministres de l’agriculture qu’ils annoncent, dès demain, des mesures rapides, pratiques et efficaces.

A l’heure où des politiques d’austérité,impopulaires et inefficaces, sont imposées à des millions européens pour sauver des banques qui ont pris des positions spéculatives condamnables, la remise en question brutale de la solidarité alimentaire européenne est inadmissible. Messieurs les ministres, l’Europe est une poudrière, ne jouez pas avec les allumettes.