" /> José Bové - Sommet EU – Amérique Latine : l’Europe prête à sacrifier l’élevage européen

Sommet EU – Amérique Latine : l’Europe prête à sacrifier l’élevage européen

Thématiques > Commerce international > Sommet EU – Amérique Latine : l’Europe prête à sacrifier l’élevage européen
18 mai 2010

Lors du Sommet Union européenne – Amérique Latine qui se déroule à Madrid le 18 et 19 mai 2010, la Commission parait prête à sacrifier l’élevage bovin européen afin d’obtenir en contrepartie une ouverture des marchés de services (banques, assurances, transport, énergie, tourisme…)



Selon José Bové – Député européen VERTS/ALE, Vice Président de la Commission agriculture et Développement Rural du Parlement européen « La mise en place d’un accord de ce type aura des conséquences désastreuses pour des milliers de familles paysanne européennes qui vivent de la production de viande bovine. C’est l’économie des zones herbagères, et des territoires les plus sensibles de nos régions qui est en danger. Le désastre ne se limitera pas uniquement à l’agriculture mais frappera toutes les activités connexes et en particulier celles du tourisme rural. La spécialisation des pays et des continents est une aberration économique, sociale et environnementale. Les petits paysans d’Amérique du sud, ne sont en règle générale pas les bénéficiaires de la mondialisation des échanges. La production de viande au Brésil, en particulier, se trouve entre les mains de grands propriétaires et son développement est une des raisons essentielles de la destruction de la forêt amazonienne pour la production de soja. La Politique Agricole Commune doit s’attacher à éliminer les déséquilibres créés depuis le milieu des années 1990 par l’Organisation Mondiale du Commerce. L’Europe doit rapidement augmenter sa production de protéines (féveroles, lupin, soja, pois) afin de réduire drastiquement les importations de soja en provenance des pays du cône sud. José Bové appelle M. Ciolos, Commissaire européen à l’agriculture et les ministres des états membres à ne pas cautionner le démantèlement de la filière de la viande bovine européenne.