" /> José Bové - Val Tolosa, projet inutile

Val Tolosa, projet inutile

Thématiques > Projets inutiles > Val Tolosa, projet inutile
23 septembre 2013

Le Préfet de la Haute-Garonne, M. Henri-Michel Comet, a récemment accordé 2 dérogations relatives à la destruction d’espèces protégées dans le cadre de la réalisation du centre commercial Val Tolosa à Plaisance-du-Touch. Par cette autorisation, il a permis au projet de franchir une étape supplémentaire.



Dans un courrier adressé au Préfet, José Bové, député européen, a déclaré :

« A l’heure actuelle, la surface d’un département disparaît tous les 7 ans sous le béton et les grands projets d’aménagement. L’Etat français s’est fixé pour objectif de ne plus permettre l’artificialisation des sols. En accordant ces dérogations, vous n’allez pas dans le sens d’un aménagement plus cohérent.

Le Tribunal Administratif de Toulouse devrait se prononcer dans les toutes prochaines semaines sur le recours en annulation du permis de construire déposé par l’association Gardarem-la-Menude. J’espère que sa décision donnera au projet le coup d’arrêt mérité que vous n’avez pas su lui imposer.

Sachez que je resterai un fidèle soutien des opposants à ce projet. »

José Bové était déjà venu soutenir les opposants de Gardarem la Menude en février 2013. Il avait, à cette occasion, planté sur le site un arbre apporté du Larzac pour symboliser la résistance et la solidarité, d’un plateau à l’autre, contre les projets inutiles.

PDF - 565.3 ko

Retrouver l’intégralité de la lettre de José Bové au Préfet de Haute Garonne lettre a HM COMET VAL TOLOSA